Les Soeurs Douées

samedi 23 juin 2018

Un cadeau d'anniversaire pour ma maman

Ma maman a une poupée de chiffon, réalisée une fois encore par Pom', qui est décidément douée dans tous les domaines !

Ma maman aime beaucoup cette poupée.

mini_R

A l'occasion de son anniversaire, j'ai donc décidé de lui coudre un petit plaid en patchwork et son oreiller assorti pour résister aux longues nuits normandes.

Le plaid est bi-face, un coté bleu, un coté rose et j'ai fait la même chose avec l'oreiller.

 

plaid1

plaid2

Et pour que sa poupée puisse jouer elle aussi dans la journée, je lui ai offert cette mini-poupée,

trouvée sur le site Etsy et réalisée par une créatrice de talent.

Mini_poup_e_rousse

Posté par lePamplemousse à 08:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 18 juin 2018

Une Gorjuss Gothique !

J'adore la poupée Gorjuss que ma soeur a réalisé pour moi.

Je viens donc de lui créer une tenue rien que pour elle !

Je lui ai tricoté une robe aux couleurs vives, et j'ai agrémenté sa chevelure noire de morceaux de laine, sans oublier le collier assorti à la robe et à ses yeux noirs !

IMG_20180618_100517645.jpg

IMG_20180618_100545425.jpg

IMG_20180618_100722244.jpg

 

IMG_20180618_100827869.jpg

 

 

samedi 16 juin 2018

Un nouveau regard

Ma soeur Pom' m'a fait une poupée inspirée des poupées Gorjuss.

Je l'aime beaucoup mais après réflexion, j'ai eu envie de changer son regard car je trouvais ses yeux un peu trop gros.

gros_yeux

J'ai donc décidé de lui broder des yeux un peu différents.

yeux_noirs

Avant/après - Je trouve que ça change tout !

gros yeux

yeux noirs

GauchSans

 

Posté par lePamplemousse à 09:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 15 juin 2018

Une poupée de chiffon choupinou

J'aime beaucoup les poupées en tissu.

Mais sans machine à coudre, ce n'est vraiment pas simple pour moi de coudre une poupée et de la rembourrer. J'ai donc choisi de me la procurer toute faite.

Récemment, j'ai craqué sur cette petite poupée de 38 cm, vendue sur Etsy.

Les bras et les jambes sont mobiles.

chiffon1

D'abord je lui ai fait des cheveux.

IMG_20180612_161257450.jpg

Pour cela, j'ai crocheté un rond en laine d'environ 5 cm de diamètre que j'ai cousu sur son crâne et j'ai ensuite accroché des mèches de cheveux sur chaque maille.

Comme je n'aime pas les choses classiques, je lui ai fait une chevelure colorée dans les tons roses-violet.

IMG_20180612_161302525.jpg

IMG_20180612_161321191.jpg

Ensuite, je lui ai brodé des yeux, d'un bleu comme les mers du Sud.

IMG_20180613_120659676.jpg

IMG_20180613_120707183.jpg

Et dans la foulée, je lui ai tricoté une robe assortie à sa chevelure.

IMG_20180615_093040816.jpg

IMG_20180615_093147880_HDR.jpg

IMG_20180615_093403559.jpg

IMG_20180615_093344806.jpg

IMG_20180615_093325132.jpg

IMG_20180615_093354353.jpg

IMG_20180615_093414594_HDR.jpg

IMG_20180615_093300129.jpg

 

 

 

Posté par lePamplemousse à 09:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
mardi 12 juin 2018

Ma Gorjuss !

Depuis un moment je craque sur les poupées inspirées des Gorjuss en tissu.

J'avais repéré cette poupée là :

sans_frange

Ma soeur m'en a fait une et je l'adore !

Voici le résultat :

Des yeux ronds, une belle chevelure noire, un collant rayé, une robe rouge trop mignonne et des grosses chaussures !

IMG_20180612_100541120.jpg

IMG_20180612_100534950.jpg

IMG_20180612_100455950.jpg

IMG_20180612_100422159.jpg

IMG_20180612_100337023.jpg

IMG_20180612_100320652.jpg

IMG_20180612_100300044.jpg

Il ne reste plus qu'à lui créer une garde-robe !

 

 

 

Posté par lePamplemousse à 10:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 2 juin 2018

My Purple Girl (+ tuto de la cape)

Pour mon anniversaire, ma soeur Pom' m'a offert de jolis coupons de tissus violet, couleur que j'adore.

Oona a aussitôt voulu une tenue toute violette.

Je me suis lâchée sur les dentelles, les frou-frous, les perles.....

J'ai donc réalisé une vraie robe de Princesse Indienne, pour ma jolie Oona qui vient de loin.

Oona porte une robe et une mini-cape tricotée pour protéger ses épaules de la fraicheur du soir.

Ses cheveux sont retenus par un foulard violet lui aussi.

IMG_20180602_134635065_HDR.jpg

Une petite broche "chat" décore le haut de la robe.

IMG_20180602_134511402_HDR.jpg

IMG_20180602_134556758_HDR.jpg

Le haut de la robe est décoré par un ruban en zig-zag sur lequel j'ai cousu des mini-perles violettes.

IMG_20180602_134259747.jpg

La cape est en laine blanche, et j'ai cousu du ruban de dentelle violet sur le bas.

IMG_20180602_134246952_HDR.jpg

IMG_20180602_134642700_HDR.jpg

Oona est une poupée Zwergnase de 64 cm avec une partie du corps et le haut des bras en tissu rembourré.

Les chaussures sont des sandales de bébés en taille 6 mois.

IMG_20180602_134407472.jpg

IMG_20180602_134308174.jpg

IMG_20180602_134239313_HDR.jpg

IMG_20180602_134152805_HDR.jpg

IMG_20180602_134140176_HDR.jpg

IMG_20180602_134128024_HDR.jpg

IMG_20180602_134047837_HDR.jpg

IMG_20180602_134042625.jpg

Gros plan sur les frou-frous et les dentelles.

IMG_20180601_134028961.jpg

IMG_20180602_140214893.jpg

La cape vue de dos.

IMG_20180602_140132715.jpg

IMG_20180602_134642700_HDR.jpg

IMG_20180602_134635065_HDR.jpg

IMG_20180602_140257487.jpg

IMG_20180602_140248485_HDR.jpg

Tuto de la cape :

J'ai utlilisé de la laine blanche qui se tricote en 3 et des aiguilles 3.5.

Utiliser des aiguilles plus grandes que la taille de la laine permet d'voir un ouvrage léger et souple.

Monter 43 mailles et faire deux rangs au point mousse.

Rang trois, au point mousse : tricoter 10 mailles, un jeté, une maille, un jeté, 10 mailles, un jeté, une maille, un jeté, 10 mailles, un jeté une maille, un jeté, 10 mailles.

Rang quatre et tous les rangs pairs : faire les 5 premières et les cinq dernières mailles au point mousse, tricoter tout le reste du rang en point envers.

Le point mousse du début et de la fin du rang permet à la cape de ne pas rouler sur elle-même.

Rang cinq et tous les rangs impairs : tricoter toutes les mailles au point endroit.

Tricoter 11 mailles, 1 jeté, une maille, un jeté, 12 mailles, un jeté, une maille, un jeté, 12 mailles, un jeté, une maille, un jeté...jusqu'à la fin du rang.

A chaque rang impair, vous devrez faire des jetés juste avant la maille qui semble seule, vous verrez rapidement où faire le jeté, c'est là où il y a un trou.

Vous augmentez ainsi votre ouvrage de 6 mailles à chaque rang.

Les jetés permettent d'agrandir le travail en augmentant le nombre de mailles de façon régulière.

Terminez le travail quand vous aurez la longueur voulue en faisant deux rangs au point mousse.

                                                                                          ******************************

Pour les poupées plus petites qu' Oona, vous n'aurez qu'à réduire le nombre de mailles du début sachant qu'il faut un multiple de 4 + 3 mailles, exemple : 43 mailles ici, c'est 4 fois 10 mailles + 3.

Vous pouvez faire 39 mailles ( 4 fois 9 mailles (36) +3

ou 35 mailles ( 4 fois 8 mailles (32) +3 )

ou 31 mailles (4 fois 7 mailles (28) + 3

ou 27 mailles (4 fois 6 mailles (24) + 3.....

 

 

 

Posté par lePamplemousse à 14:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 31 mai 2018

Une Gorjuss-test !

Ma soeur Pom' va me faire une poupée Gorjuss, pour cela, elle a d'abord fait une poupée-test.

La mienne aura une perruque en faux cheveux, mais en attendant, elle a créé celle-ci, avec des cheveux en laine et un look trop top !

gorjusstest

 

Posté par lePamplemousse à 11:54 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 30 mai 2018

Bientôt une poupée Gorjuss !

Je craque sur ces jolies poupées en tissu, mais comme je n'ai pas de machine à coudre, fabriquer un corps rembourré n'est pas facile.

Heureusement, j'ai une soeur, qui a à la fois une machine à coudre mais aussi du talent à revendre.

Et elle est d'accord pour me coudre une poupée dans ce style :

gorjuss1

gorjuss2

gorjuss3

gorjuss4

gorjuss5

sans_frange

Alors, je la laisse travailler tranquillement et je vous tiens au courant !

 

Posté par lePamplemousse à 10:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 24 mai 2018

Quelques romans coups de coeur en attendant les grandes vacances !

livre1_

Trois jours, c'est le temps que j'ai passé, enfermée dans une serre géante en compagnie de huit scientifiques, dans le but de tester la capacité de l'homme a vivre en totale autarcie dans différents milieux écologiques.
Trois jours pour moi, mais deux ans pour eux, deux ans sans pouvoir sortir, deux ans à ne manger que ce qu'ils arrivent à faire pousser, deux ans à vivre ensemble, 24 heures sur 24, sous le regard des touristes qui paient pour les observer à travers les vitres de ces dômes de verre.
Inspirée d'une expérience qui a été mise en place dans les années 90 en Arizona, cette histoire m'a captivée.
L'histoire nous est racontée par 3 personnes différentes, Dawn et Ramsay, deux des scientifiques enfermés sous la serre et Linda, une des techniciennes oeuvrant à l'extérieur, car cette expérience a nécessité un nombre impressionnant de personnes pour que tout fonctionne correctement.
L'auteur nous dévoile le quotidien de cette mission, les tâches de chacun nous sont expliquées, on voit bien comment évoluent les relations entre les différents participants, qu'ils partagent des moments festifs, de l'enthousiasme, des doutes, de la fatigue, on assiste à des relations naissantes, à de l'agressivité, à des sentiments forts, de l'amitié, de l'amour ou de la jalousie. La fatigue et les difficultés rencontrées vont aussi altérer les relations au sein du groupe.
Tout ici est exacerbé, l'enfermement rendant toute la gamme des sentiment plus fort.
J'ai suivi Dawn, Ramsay et Linda durant ces deux années, j'ai ressenti leur enthousiasme et leur implication dans ce projet pharaonique, j'ai vécu leur joie, j'ai eu faim avec eux, j'ai eu chaud, j'ai eu mal, j'ai eu peur, j'ai eu envie de hurler et de pleurer parfois, j'ai voulu me battre à leurs cotés pour entrer dans cette serre et j'ai ensuite eu envie de tout casser pour en sortir le plus vite possible.
Un roman dans lequel j'ai été totalement immergée, d'une force d'évocation assez intense et avec des personnages atypiques.
Du très grand Boyle.

livre2_

 

Avec sa couverture colorée, ce journal quotidien de la vie d'un libraire d'occasion m'a tout de suite tapé dans l'oeil.
Shaun Bythell est le propriétaire d'une librairie d'occasion, située à Wigtown, une petite commune du sud-ouest de l'Ecosse.
Wigtown est un « village du livre », ces villages qui accueillent un grand nombre de librairies d'occasion et de boutiques dédiées aux métiers du livre, comme des relieurs par exemple, on en trouve dans le monde entier, il y en a d'ailleurs huit en France.
Il nous raconte son quotidien, il nous explique comment il se procure les livres qu'il vend ensuite dans sa boutique (non, ce ne sont pas des dons comme le croient bon nombre de ses clients !), il nous régale d'anecdotes sur les clients et leurs demandes farfelues, il nous parle de ses lectures, de l'organisation annuelle d'un festival autour des livres, de ses employés tous plus atypiques les uns que les autres, il nous narre ses déboires avec internet et ses rapports avec Amazon, chaque jour il récapitule le nombre de clients qu'il a eu, combien il a gagné, combien il a eu de commandes en lignes et combien il a réellement pu en satisfaire, car le système de classement de certaines employées est très personnel…
J'ai dévoré ce livre et j'en aurais bien lu le double ou le triple avec le même plaisir.

livre3_

J'ai voulu commencer ce roman en prenant un bain, je pensais lire quelques pages et continuer plus tard, mais j'ai finalement passé plus d'une heure et demie dans l'eau, absorbée par cette jolie rencontre entre un veuf de 90 ans et l'amie d'une de ses filles.
Vivants chacun une période difficile (le deuil de son épouse pour Edward et un mariage en déroute pour Isabel), ces deux êtres fragilisés vont peu à peu reprendre pied autour de succulents dîners.
J'ai trouvé beaucoup de charme à cette histoire, j'ai adoré les descriptions des plats préparés par Edward, j'ai salivé, j'ai humé les pages, j'ai eu des envies de viande mijotées dans des sauces épaisses et goûteuses, de pommes de terre sautées à l'ail et au persil, j'aurais adoré goûter les fameux soufflets au Grand Marnier, j'ai regretté de ne pas pouvoir tester les cocktails glacés, les tartines croustillantes de pâté de foie maison, les mousses aériennes aux abricots…
Les épreuves que traversent chacun des personnages m'ont semblé assez justes, les situations ne sont pas caricaturales et les personnages m'ont semblé à la fois ordinaires et fantastiques, chacun pouvant donner énormément selon les moments et les circonstances de la vie.

livre4_

 

Une base scientifique au Groenland, une poignée d'hommes et de femmes, une découverte incroyable et terrifiante à la fois, des disparitions inexpliquées, le froid, l'isolement et la peur, voilà les ingrédients principaux de ce roman qui ne connaît aucun temps mort.
Une héroïne qui n'a rien de banal, car elle a une vie privée sacrément complexe en plus de s'intéresser à des phénomènes passionnants tout autant que révoltants dans le cadre de son travail.
Des faits qui interrogent le lecteur car des disparitions de villages entiers ont déjà été constatées au cour des siècles par exemple.
Une ambiance glacée et oppressante tout du long et des personnages atypiques, pas toujours sympathiques d'ailleurs mais ne laissant pas indifférents.
Un roman extrêmement prenant, exaltant et qui donne envie d'aller faire des recherches plus approfondies sur certains sujets abordés dans l'histoire.
Une réussite totale en ce qui me concerne.

 

livre5_

Ce roman policier est assez léger et distrayant malgré les morts qui s'accumulent dans le récit.
Petit clin d'oeil à la Bible avec les deux personnages principaux : Samson et Delilah, mais ici, Samson ne tire pas sa force de sa chevelure mais plutôt de sa silhouette de tombeur et de sa moto rouge !
Vous avez envie de découvrir la vie au sein d'un village anglais où tout le monde se connaît depuis toujours et où tout ce qui est important se discute au pub ?
Venez découvrir les dessous d'une agence de rencontre et ceux d'une agence de détectives, les deux entreprises étant tenues par nos deux héros, lesquels ne se sont pas vus depuis une dizaine d'année et ont bien des comptes à régler ensemble.
Certains personnages secondaires sont assez bien brossés et plutôt drôles.
L'intrigue policière est agréable à lire mais ne révolutionne pas le genre, j'avais compris assez rapidement la raison des meurtres mais cela n'a pas gâché ma lecture pour autant.
Le style est léger et l'histoire est sympathique, le roman respire la bonne humeur, ça se lit vite et bien et j'ai très envie de découvrir la suite, ce volume étant le tout premier d'une série.

 

livre6_

 

La vie de couple vue par les yeux d'Angela Huth donne furieusement envie de rester célibataire !
Dans ce roman, on a l'impression que l'héroïne choisit de vivre avec des hommes qui ne lui correspondent pas du tout.
Elle choisit comme premier mari un homme qui aime les femmes mûres et avec des formes généreuses, alors qu'elle a 19 ans lors de leur mariage et qu'elle a la silhouette d'une adolescente sans beaucoup de forme.
Elle jette ensuite son dévolu sur un homme gentil mais excessivement jaloux et protecteur alors qu'elle a envie de liberté.
Et enfin, elle prend pour amant un homme qui la séduit par jeu mais semble de lasser de ce qu'il peut avoir trop facilement.
Mais pourquoi vouloir à tout prix se caser quand on n'est pas fichu de choisir un partenaire qui soit un minimum respectueux de l'autre ?
J'ai bien aimé suivre les péripéties de Clare mais j'ai lu cette histoire un peu comme on suit les tribulations d'une gentille idiote qui fait systématiquement les mauvais choix et reproduit sans cesse les mêmes erreurs.
Le style délicat de cet auteur est très agréable à lire mais le personnage de Clare m'a semblé pathétique car elle semble de pas avoir une grande estime d'elle-même et est prête à accepter n'importe quoi pour ne pas rester seule.
Je sais bien que certaines personnes ont très peur de la solitude mais en quoi la vie à deux avec un compagnon déplaisant avec lequel on ne partage rien est-elle préférable à une vie sereine et pleine de perspectives ?

 

livre7

 

Cette bande dessinée raconte le parcours de l'auteur, une jeune femme qui a réalisé son rêve en devenant inspecteur pour le célèbre guide Michelin.
Les dessins sont réalisés par une jeune auteur japonaise, car Emmanuelle Maisonneuve a par ailleurs une véritable passion pour le Japon et sa cuisine à la fois simple et raffinée.
Elle nous raconte donc comment on devient inspecteur, comment se déroulent les visites des hôtels et restaurants inscrits sur le guide, quels sont les protocoles en vigueur, mais elle nous raconte aussi la fatigue, les longues heures sur la route, le choix de cette vie hors du commun et surtout, elle nous parle de sa passion pour la cuisine, les saveurs, les odeurs, la découverte de goûts nouveaux.
J'ai adoré découvrir le quotidien de cette jeune femme, j'ai eu l'impression de partager chacun de ses repas et chacune de ses soirées solitaires, j'ai parcouru des centaines de kilomètres à ses côtés, avec à chaque étape l'excitation à la perspective de découvrir un restaurant fabuleux, une auberge inconnue, de déguster un plat original et délicieux.
Attention, cette bande dessinée n'est pas à mettre entre toutes les mains, elle ouvre carrément l'appétit et vous donnera des envies irrépressibles de déguster des rillettes de sardine fraîches sur du pain croustillant, du chou farci, du foie gras, des viandes juteuses, des légumes croquants, des sauces onctueuses, des desserts crémeux, de boire des vins fins, de découvrir des mets inédits…
Un album qui nous fait découvrir un milieu réputé secret et qui vous titillera fortement les papilles.

 

livre8_

 

Il y a parfois des petits moments de grâce dans la vie, des instants où un regard semble vous pénétrer profondément, des moments où une chanson vous emporte très loin et vous laisse ensuite les yeux brillants, des minutes qui paraissent durer des heures ou des heures qui défilent à toute vitesse et vous laisse abasourdie, vidée mais heureuse.
La lecture de ce roman fait partie de ces moments empreints de poésie qui touche le lecteur en plein coeur, c'est un texte lumineux dont je ressors émerveillée.
C'est l'histoire d'une rencontre entre une jeune femme franco-coréenne et un dessinateur de bande dessinée normand, dans une petite ville du sud de la Corée en plein hiver.
Ils n'ont rien en commun, mais quelques jours passés ensemble vont laisser une empreinte indélébile sur chacun d'eux, comme une tache d'encre ou une cicatrice qui s’estompe mais ne s'efface jamais complètement.

livre9_

Bienvenue en Sibérie !
Mais pas la Sibérie de Sylvain Tesson, celle avec la jolie petite cabane au bord d'un lac gelé, les piles de romans à dévorer, les bouteilles d'alcool, l'air pur et les paysages fantastiques.
L'auteur nous emmène pour sa part à Norilsk, ville la plus polluée au monde, la plus froide aussi (- 60 degrés en hiver), la plus moche et la plus triste.
C'était l'emplacement d'un ancien goulag, c'est devenu l'endroit où des milliers de gens travaillent dans une immense mine de nickel, dans des conditions effroyables et avec le seul espoir de pouvoir vivre un jour ailleurs, malgré une espérance de vie sacrément courte.
Mais Caryl Féreyne s'arrête pas à ces faits bruts, il nous fait entrevoir qui sont les habitants de Norilsk, en passant du temps chez eux, et aussi dans les lieux où on se rassemble, où l'on boit et où l'on devient « amis » le temps d'une soirée bien arrosée.
Avec énormément de tendresse et de bienveillance, il nous fait découvrir cet endroit qu'il qualifie de « pourri », avec ces immeubles monstrueux et qui tombent en ruine, ces routes qui ne mènent qu'à la mine et nulle part ailleurs, ces commerces presque inexistants…
Pendant une dizaine de jours, accompagné de « La Bête », un copain photographe, il va rencontrer les habitants de cette ville, ces hommes et ces femmes qui ne sont pas seulement ce qu'on en voit dans les rares reportages, à savoir des alcooliques battant leurs femmes et mourant tôt à cause des maladies induites par la pollution.
Il va partager quelques jours avec des travailleurs, des pères et des mères de famille, des gens qui ont envie de passer une bonne soirée, des artistes, des gens qui rêvent tous d'une vie correcte, d'une vie meilleure pour eux ou leurs enfants.
Un récit de voyage passionnant, même si j'aurais apprécié de voir les fameuses photos de la Bête, car à quoi bon emmener un photographe pour ensuite éditer un récit de voyage sans aucune photo ?

 

livre10_

Vous aimez les romans érudits qui parlent de philosophie, de religion et de science, tout autant que les intrigues qui vous emmènent dans des univers mystérieux et complètement abracadabrants ?
Vous avez envie de vous immerger dans une histoire où se mêlent une doctorante qui fait sa thèse sur un auteur victorien presque oublié, une histoire de livre maudit, les théories de Baudrillard, Heidegger et Derrida et des tonnes de références à la physique quantique et à la théologie ?
Oui, ce roman est érudit, un peu trop parfois, autant le reconnaître, vu que la totalité des références scientifiques ou philosophiques ne sont pas forcément nécessaires pour comprendre l'histoire, ça montre juste que l'auteur est vraiment très cultivée, mais au final, le lecteur s'en fiche un peu.
Ariel Manto, l'héroïne de cette odyssée moderne, nous embarque avec elle dans une aventure fantastique dans tous les sens du terme, elle nous fait découvrir des théories parfois bien complexes tout autant qu'elle nous embarque dans un voyage extraordinaire dans les méandres de l'esprit.
Si vous n'avez pas peur de naviguer pendant presque 500 pages dans un roman parlant de la phénoménologie, des expériences de pensée, de la relation entre l'espace et le temps, alors n'hésitez pas une seconde, ce roman complètement atypique est fait pour vous.
On y croise aussi le dieu de souris, on y assiste à un coup de foudre, on apprend les bases de l'homéopathie, on visite des tunnels souterrains…
Bref, un coup de coeur pour ce roman qui sort sacrément des sentiers battus, même si l'abondance des références scientifiques et philosophiques a parfois été un peu lourde à digérer.

livre12_

Je crois bien que je n'aurais pas aimé être une artiste. Je n'aurais pas voulu subir les affres de la création, cette impression de devoir créer à tout prix, au risque d'y perdre ma santé physique et mentale. Je n'aurais pas aimé ressentir le besoin et le manque, le besoin de s'exprimer coûte que coûte, et le manque quand l'inspiration m'aurait fait défaut ou pire encore, quand le résultat de mon travail acharné n'aurait pas été du tout à la hauteur de mes attentes.
Je n'aurais pas aimé sacrifier toute ma vie à l'art et devoir renoncer à tout le reste, à la famille, aux amis, à l'amour. Je n'aurais pas aimé vivre dans l'inconfort, voire la misère, le froid, la faim, comme beaucoup d'artistes. Je n'aurais pas aimé devoir rendre des comptes à des galeristes, des acheteurs et devoir créer des oeuvres sur commande, avec des délais imposés.
Knell, l'héroïne de ce roman captivant, est une artiste, elle a consacré sa vie à la peinture et, depuis son refuge sur une île Turque, elle nous raconte des bribes de sa vie.
Elle nous parle de sa jeunesse en Ecosse, de ses débuts dans la peinture, de son succès, et plus tard, de sa vie sur cette île qui accueille des artistes épuisés, au bout du rouleau.
J'ai adoré ce questionnement permanent sur ce qu'est l'art, ce qui confère à un tableau, une pièce de théâtre, un roman ou une sculpture sa beauté, sa force, sa légitimité, sa pérennité.
Avec ce roman captivant, je me suis laissé embarquée durant quelques heures aux cotés de Knell, une artiste peintre, mais aussi une fille, une femme sensible, une femme amoureuse, une femme blessée, une femme forte et fragile à la fois.
Un roman véritablement envoûtant.

Posté par lePamplemousse à 12:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
mardi 15 mai 2018

Une salopette pour Oona

Je viens de réaliser une tenue colorée pour Oona, composée d'une salopette, d'un petit pull à manches courtes et d'un chapeau pour protéger sa tête du soleil.

La salopette est un patron d'un récent "Modes et travaux" que j'ai beaucoup agrandi.

J'ai crée le chapeau sans patron, à l'instinct et j'en suis plutôt contente.

IMG_20180515_171106091.jpg

IMG_20180515_171111352.jpg

IMG_20180515_171311506.jpg

IMG_20180515_171133458_HDR.jpg

IMG_20180515_171154359.jpg

IMG_20180515_171253333.jpg

IMG_20180515_171206467.jpg

IMG_20180515_171443058.jpg

IMG_20180515_171332352_HDR.jpg

IMG_20180515_171227924_HDR.jpg

 

 

Posté par lePamplemousse à 17:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,